La surconsommation dans la mode : un fléau pour l’environnement


Le rapport “La mode sans dessus dessous” de l’ADEME donne un chiffre marquant sur l'hyperconsommation dans la mode : 130 milliards de vêtements sont consommés chaque année dans le monde. Cette consommation est 60% plus importante qu’il y a 15 ans. 

La fast fashion : grande responsable de l'hyperconsommation

La fast fashion correspond à un mode de consommation très rapide des vêtements. Cela se traduit par une production de vêtements hebdomadaire, lointaine, des prix dérisoires et des stocks monstrueux.

Infographie sur l'impact de la surconsommation sur l'environnement.

 

Cette surconsommation est accentuée par la baisse de la qualité des vêtements et l’augmentation des tendances toujours plus éphémères.

Le Black friday : le meilleur ami de la surconsommation

Le Black Friday vient tout droit des Etats Unis. Le terme a fait son apparition dans les années 50. Ce vendredi noir correspond au lendemain de Thansgiving où les américains avaient pour habitude de commencer en masse leurs achats de Noël. Les entreprises ont donc décidé de faire des promotions ce jour-là. Ce phénomène est arrivé en France en 2010.

 Hyperconsommation lors du black friday.

Le Black Friday est problématique  à plusieurs niveaux : 
  • Il encourage des achats compulsifs et entraîne donc une surconsommation.
  • Les promotions sont bien souvent mensongères car les entreprises augmentent les prix quelques semaines avant le black friday.
  • Quand les promotions sont réelles, elles ne sont possibles qu’avec une rémunération des travailleurs tirée vers le bas
  • Les très grandes enseignes sont favorisées au détriment des plus petites. 
  • La surconsommation va de paire avec la surproduction et donc l’épuisement des ressources naturelles.

     

    Ne jetons pas l'éponge, des solutions existent ! 

    Suite à la crise du covid, les attentes des consommateurs de mode ont changé. Les critères éthiques influencent de plus en plus leurs achats : une rémunération juste, le respect de l'environnement et une politique de diversité et d'inclusion. 

    La qualité plutôt que la quantité

    Une des solutions pour limiter l'hyperconsommation est d'acheter moins mais mieux. C'est le principe de la slow fashion qui priorise l'achat de vêtements de meilleure qualité, éco-conçus et durables. 

    Chez MAT, on vous propose :

    • des produits fabriqués au moins à  90% en matières écoresponsables qui ne polluent pas voir très peu lors de la production des matières premières, de la fabrication et du lavage en machine.
    • des pièces réalisées en Europe ce qui réduit l'empreinte carbone du transport.

    Pull en coton bio

    Aussi, nous appliquons en boutique une vente bienveillante qui ne pousse pas à l'achat déraisonné pour ainsi limiter la surconsommation. 

    La qualité au juste prix 

    Il faut savoir que produire des vêtements fabriqués en Europe, avec des matières écoresponsables coûtent environ deux fois plus cher que fabriquer en Asie avec des matières non durables. Pour continuer à vous proposer des vêtements abordables, les marques que vous trouverez chez nous pratiquent de faibles marges par rapport à leurs concurrents conventionnels. 

    Dans la mode conventionnelle, les marges des revendeurs sont 3 à 4 fois plus importantes que le prix d'achat !  Chez MAT, nous revendons en moyenne nos produits deux fois plus chers que le prix d'achat. Cependant à cette marge, il faut y soustraire la TVA de 20% et toutes nos charges : loyer, salaires, publicité, électricité, taxes ect...

     De plus, il peut être intéressant de calculer le coût réel d'un vêtement, en prenant en compte sa durabilité et son coût d'utilisation : Prix d’achat du vêtement / nombre de ports total = coût par port. Un vêtement intemporel éco-responsable porté de nombreuses fois reviendra moins cher qu'un vêtement porté peu de fois car plus à la mode ou trop abîmé. 

    Le parfait chino large bleu marine

    Les 5 autres clés pour lutter contre la surconsommation

    • Acheter ou louer des vêtements d’occasion : A la boutique, nous avons désormais une sélection de basiques unisexes de seconde main chinés par Uni Sélection.
    • Appliquer la méthode BISOU avant un achat : Elle consiste à se poser plusieurs questions : à quel besoin je réponds, est-ce un besoin immédiat, est-ce-que j'ai un objet similaire, quelle est l'origine de l'objet et quelle est son utilité. 
    • Prendre soin de ses vêtements : Il est important de respecter les consignes de lavage présentes sur l'étiquette de nos vêtements. Aussi, certains vêtements peuvent être portés plusieurs fois avant d'être lavés. 
    • Se constituer un dressing de basiques : On gardera plus longtemps un vêtement intemporel que celui qu'on a acheté car il était à la mode.
    • Apprendre à réparer ses vêtements : Avant de mettre à la poubelle un vêtement, demandons nous s'il est réparable. Il existe de nombreuses vidéos pour apprendre à coudre un bouton ou bien repriser un vêtement. 

          Il n'est pas facile de ne plus surconsommer quand nous sommes sollicités constamment par des promotions et publicités. Il existe différentes solutions pour nous aider à consommer de manière intelligente et raisonnée. Et surtout, n'oubliez pas chaque petit pas compte ! 


          Laissez un commentaire